Programmes israeliens - Fonds Social Juif Unifié

Les programmes israéliens

En Israël, sous réserve d’évaluation sociale, des dispositifs permettent de résoudre des situations d’urgence.  

Le FSJU soutient directement les israéliens en finançant des associations locales qui agissent sur le terrain et au travers de nombreux programmes socio-éducatifs en direction des plus fragiles. Depuis 2017, le FSJU a choisi d’orienter une partie de son action en direction des Français installés en Israël. 

Découvrez les nouveaux programmes israéliens.

 

Nos partenaires 2019 :

dédiés à la société israélienne

Latet
Jaffa Institute
Yad Rachel
 
Latet : Lutter contre l’insécurité alimentaire 
 

Le programme « Nutritional Security », en partenariat avec l’association Latet, apporte une aide alimentaire à des familles israéliennes en situation de précarité, via des colis, toute l’année et en périodes d’urgence. 

243 000 familles souffrent d’insécurité alimentaire sévère, n’ayant qu’un accès très limité aux produits alimentaires indispensables, faute de moyens financiers. 

Dans les grandes villes d’Israël, des colis et bons alimentaires sont ainsi distribués et livrés aux plus nécessiteux. 

Par ailleurs pour continuer à apporter une réponse au problème de pauvreté en Israël, il faut éduquer la jeune génération aux valeurs de solidarité, d’engagement civique, de bénévolat et d’entrepreneuriat social. Les jeunes mettent en place des micro-initiatives sociales au sein de leurs communautés, développant ainsi leurs compétences de leadership et d’entrepreneuriat. L’organisation de jeunesse Noar Latet est née de ce constat, et le FSJU ne peut qu’être partie prenante d’une telle initiative.

Chiffres :

Nombre de familles recevant des paquets : 400 familles dont 100 françaises 

Fréquence de distribution : Mensuelle 

Lieu de distribution : Netanya, Ashkelon, Ashdod, Jérusalem

Nombre de groupes Noar Latet :  4 

Lieu d’activité : Nationale

En savoir plus sur Latet

 

 
Yad Rachel : Accompagner les enfants israéliens 

 

Partenaire historique du FSJU, l’association Yad Rachel développe des centres éducatifs et thérapeutiques qui accueillent des enfants en difficulté et leur apportent une aide indispensable. 

Au sein de ces centres, les enfants sont pris en charge dans des structures éducatives adaptées. Encadrés par une équipe pluridisciplinaire qualifiée (éducateurs, psychologues…), ils surmontent leurs difficultés scolaires et émotionnelles via une « boîte à outils » thérapeutique (orthophonie, ergothérapie, cuisine…). 

Ils reçoivent, après l’école, des repas chauds, des soins psychologiques (séances de thérapie individuelle, activités de groupe), un soutien scolaire et participent à des ateliers parents-enfants pour améliorer les relations au sein de leurs foyers. 

Chiffres 

6 centres thérapeutiques et éducatifs

500 enfants de 3 à 12 ans accueillis

100 familles participantes aux ateliers 

En savoir plus sur Yad Rachel

 

 Pour la réinsertion des femmes en détresse- « Jaffa Institute »

Programme mené avec l’association israélienne Jaffa Institute , « De l’Aide sociale au Bien-être » dispense à des femmes issues de milieux défavorisés un soutien global, pour sortir de la précarité. 

Il permet de donner à ces femmes les moyens de se reconstruire personnellement et de bâtir leur avenir professionnel sur le long terme.

« De l’Aide Sociale au Bien-Être » est ainsi un programme global de réinsertion pour des femmes sans emploi, qui peuvent suivre des formations qualifiantes et bénéficient d’un soutien thérapeutique et d’une aide alimentaire.

Il est à destination de femmes de toutes origines ayant connu de graves difficultés sociales et personnelles et a pour objectif de leur donner les compétences nécessaires pour accéder à l’emploi et réduire leur dépendance à l’aide sociale. 

Dans le cadre de ce programme, des thérapies les aident à reprendre confiance en elles et à améliorer leurs compétences organisationnelles et relationnelles.

Chiffres 

60 femmes aidées

5 cycles de formation annuels

70% des participantes ont obtenu un emploi  

 

En savoir plus sur Jaffa Institut

Le Coeur des Mamans
Association מ

 

Le Coeur des Mamans : Reloger les familles en grande difficulté

Le programme « Un Toit pour Tous », mené avec l’association « Le Cœur des Mamans », s’adresse aux familles francophones en situation de grande précarité, menacées d’expulsion ou sans logement. 

Il a pour objet une action rapide, dans l’urgence, pour reloger ces familles et leur fournir les équipements matériels indispensables, avant une aide matérielle de long terme pour le foyer.  

Dans un premier temps, une prise en charge des frais de logement ou le relogement dans un appartement décent permet d’éviter l’expulsion de ces familles et/ou de leur redonner un toit. 

Parallèlement, une aide matérielle est apportée, afin de permettre à ces familles de subvenir aux besoins de base du foyer (literie, linge de maison, appareils électroménagers…)

Un accompagnement complet est ensuite mis en place :

Un soutien favorisant la réinsertion et le retour à l’emploi (aide juridique, professionnelle etc. ) pour les parents.  

Une aide scolaire et sociale pour les enfants. 

Chiffres 

122 enfants soutenus

35 familles francophones aidées

3 villes israéliennes

En savoir plus sur Le Coeur des Mamans 

 

Talpiot community for its children

Le village d’enfants de Hadera de l’association « Talpiot community for its children » accueille les enfants en danger et placés par les services sociaux dans des hébergements protégés. 

Nouvelle structure soutenue par le FSJU en Israël, le village d’enfants de Hadera de l’association « Talpiot Community for its children » a pour vocation d’accueillir l’enfance en danger, de 5 à 22 ans (enfants envoyés par les services sociaux, placement par les tribunaux) dans l’urgence. Ces enfants sont issus de familles en précarité ou victimes de violences physiques ou psychologiques.

Au sein du village d’enfants, des formations et thérapies adaptées aux besoins de chaque enfant et famille sont dispensées : soutien social et support thérapeutique, soutien scolaire, conseils et formation pour les parents, bienfaits thérapeutiques par les animaux domestiques, centre de musique…

Dans une structure d’internat, les enfants sont hébergés dans des unités familiales, entièrement rénovées, où ils peuvent s’épanouir et se reconstruire, en moyenne durant 3 ans.

L’objectif étant de créer des conditions optimales (thérapies de groupes avec les parents etc.) pour le retour de l’enfant dans son foyer d’origine. 

Chiffres

100 enfants accueillis

6 structures d’accueil rénovées 

45 familles aidées

En savoir plus sur Talpiot

 

Projet Boston Sderot

Depuis 12 ans, le projet Sderot-Boston, mené par l’association « aide aux habitants de Sderot et de la frontière avec Gaza » adoucit le quotidien de ces enfants. 

Organisation de camps de vacance en Israël dans des villes à l’abri des sirènes.  Un centre de jour est mis en place pour accueillir les enfants après l’école de 16h00 à 20h00.  Soutien scolaire, activités artistiques, gestion des syndromes post-traumatiques ou simple présence, près de 250 enfants bénéficient désormais de l’encadrement mis en place par ce programme Le projet Boston-Sderot est un point de ralliement pour les enfants et adolescents de la ville soumise à des tensions régulières.

  • Organisation opération d’urgence pour Yom Haatsmaout : 180 personnes, 85 enfants, ont fêté dignement l’anniversaire de l’état d’Israel au Zoo de Jérusalem 

  • 80 enfants pris en charge sur un centre de vacances au mois d’aout, dans le centre du pays

En savoir plus sur le Projet Boston Sderot

 Association מ : Le Théâtre, une école de la vie

La culture, la langue française, l’art sont des ponts qui permettent de combattre l’exclusion, de partager, se réaliser, aller au bout de soi, vivre pleinement son identité dans une société diversifiée.

C’est l’objectif du partenariat mis en place avec l’école מ de Steve Suissa.

Ce programme est né du constat par le FSJU Israël  de la nécessité de venir en aide aux familles  francophones et pallier certains dysfonctionnements liés à l’immigration. Utiliser le théâtre comme outil d’intégration sociale, à la fois lieu de culture et de reconstruction de soi.

Avec l’expérience nous avons identifié une aversion ressentie par les parents, pour tout contact avec un cadre ayant un aspect thérapeutique, par peur d’être stigmatisés, eux-mêmes ainsi que leurs enfants, ce qui implique souvent une démission et un déni face aux préoccupations des jeunes adolescents. 

Nous avons donc souhaité investir dans la mise en place de ce projet culturel qui apportera à ces jeunes un cadre informel dans lequel ils recevront au travers de l’apprentissage des arts de la scène, écoute, attention et où ils auront la possibilité de s’exprimer, se dépasser, partager et se rencontrer.

les 35 jeunes d’Ashdod et de Natanya, nous épatent par leur courage et leur sensibilité ; la transformation est déjà visible, ces jeunes s’ouvrent, reçoivent et donnent avec beaucoup de générosité.

L’école de Tel Aviv vient d’ouvrir ses portes. A suivre…

En savoir plus sur l’Association מ 

 

GlobalAvenir : pour les jeunes francophones entre 20 et 30 ans !

 

Le FSJU lance en Israël le projet GlobalAvenir, premier programme humanitaire et social pour les jeunes francophones entre 20 et 30 ans !

Après 2 mois d’une formation d’excellence aux métiers de l’humanitaire dispensée par les plus grands experts du secteur en Israël, poursuivez votre projet professionnel avec un engagement de 5 mois dans une de nos ONG partenaires sur place ou ailleurs dans le monde !

 

Chiffres 

–           40 ONG partenaires

–            10 pays 

–             9 jeunes militants humanitaires

En savoir plus sur GlobalAvenir

 

Lev Tov Israel :

 

Nouveau projet soutenu en Israël, l’épicerie sociale de Lev Tov.

Sur le modèle des deux épiceries sociales créées en France, Lev Tov Israël a décidé de dupliquer le modèle à Jérusalem, dans le quartier de Talpiot, où l’association possède un local. Un projet qui a immédiatement retenu l’attention du FSJU.

 « Depuis 2015, Israël connaît une forte Alyah de français et des failles dans l’intégration de ces olims se font jour. De nombreuses familles sont fragilisées par la perte de repères, les difficultés professionnelles et les difficultés scolaires des enfants. Et certaines familles ont besoin d’un soutien concret que Lev tov est en mesure de fournir.

« L’épicerie sociale a pour objectif de répondre à ce type de demande à Jérusalem où réside un très grand nombre de francophones, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’apporter notre aide à ce projet, qui rentre parfaitement dans le cadre de notre volonté d’agir sur des programmes spécifiques, a impact mesurable, pour lesquels la solidarité et l’engagement sont au rendez-vous » indique Myriam Fedida, directrice du FSJU Israël.

Une centaine de familles sont soutenues par Lev Tov, que ce soit par des aides ponctuelles ou plus régulièrement, via les aides alimentaires.

« En Israël les besoins sont beaucoup plus importants qu’en France, car il n’y a quasiment pas d’aides de l’état. Une famille mise en difficulté par la perte d’un emploi ou la maladie d’un des deux parents peut rapidement être confronté à un frigidaire vide. Nous le constatons de nos propres yeux chaque jour .

 

En savoir plus sur Lev Tov

 

« Beith Rahel-Strauss»

 

Agir pour les personnes en situation de handicap est un axe d’action essentiel pour le FSJU. Ainsi, le lycée Beith Rahel-Strauss de Jérusalem, initiateur d’une méthode innovante pour les enfants autistes est une des nouvelles structures soutenues par le FSJU en 2019. 

La méthode de gestion de l’énervement et du stress des enfants atteints d’autisme développé par ce lycée s’articule autour du développement personnel, notamment par le biais d’appareils de remise en forme et d’un programme de nutrition et de fitness, avec l’aide de kinésithérapeutes. 

Une salle de sport, à l’intérieur du lycée, entièrement modernisée et disposant d’équipements spécifiques (appareils de musculation, tapis de course, vélos…) permet ainsi de travailler sur les déficits d’équilibre des enfants. 

Améliorer la qualité de vie et le bien-être de ces jeunes autistes passe ainsi par des activités sportives, physiques mais également cognitives, afin de permettre à chaque jeune de se construire via un parcours scolaire personnalisé. 

Chiffres

  • 65 jeunes de 13 à 21 ans 

  • 10 classes d’élèves

  • 90 enseignants et thérapeutes  

 



Le groupe Fonds Social Juif Unifié