07 Mar 2019

Vague de départs des élèves juifs des écoles publiques

Les établissements scolaires publics sont touchés par le départ des enfants de confession juive dans un contexte d'antisémitisme.

Patrick Petit-Ohayon, directeur de l’Action Scolaire du FSJU, interviewé par plusieurs médias, explique ainsi que « notamment depuis 2015 et le choc de l’attentat d’HyperCacher, les élèves partent du réseau scolaire public en raison de l’antisémitisme, en outre des raisons religieuses… »

D’après l’Observatoire du FSJU, 100 000 enfants juifs sont scolarisés en France ( un tiers en écoles juives, un tiers dans le réseau public et un tiers dans des établissements privés sous contrat, laïcs et catholiques), une donnée communiquée au gouvernement.

Le Président Emmanuel Macron a chargé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education , d’un audit pour « évaluer ce phénomène » de départs et que l’école joue à plein "son rôle de rempart républicain".

Le FSJU a pour mission de coordonner l’ensemble du réseau de l’enseignement juif en France.

 


Le groupe Fonds Social Juif Unifié