Vie Culturelle

Soirée d’ouverture du Festival des Cultures Juives

Porté par la virtuosité enchanteresse de la musique de Michel Legrand, le Festival des Cultures Juives (13e édition) a mis à l’honneur, cette année, le thème du rêve et de l’espérance. En présence de Pierre Aidenbaum, maire du 3e arrondissement de Paris, qui a rappelé l’importance du « vivre ensemble dans un pays aux multiples fractures » et son attachement indéfectible au Festival « rêve de paix et incitation, année après année, à faire encore mieux », le concert a eu lieu sous les meilleurs auspices. Ariel Goldmann eut, comme l’assemblée, une pensée émue pour « les victimes du terrorisme » et a rappelé l’essentialité de la culture et de la musique pour « rêver le progrès dans un monde de cauchemar » avant d’accueillir sur la scène du Trianon l’inénarrable Michel Legrand. Le compositeur aux trois Oscars et pianiste émérite, célébré pour ses compositions cinématographiques (Les parapluies de Cherbourg, Yentl… ) mais également ses standards du Jazz, a offert un récital de ses plus beaux morceaux.