Jeunesse

Séminaire NOÉ : une troisième session réussie !

En trois éditions, le séminaire inter-associatif « #Pure Créativité » organisé chaque année par l’Action Jeunesse du Fonds Social Juif Unifié est devenu le rassemblement le plus représentatif de tous ceux qui s’investissent dans l’éducation informelle. Du 24 au 26 novembre dernier, 150 participants de tous horizons : cadres des mouvements de jeunesse, étudiants, porteurs de projet, militants juniors et chevronnés jusqu’aux jeunes Israéliens du programme américain Diller, ont phosphoré ensemble autour de thèmes de circonstance : transmission, citoyenneté et Israël.  Et c’est avec le cercle d’étude brillamment animé par les lauréats NOÉ du Young Project que le séminaire a débuté. La reflexion proposée autour du thème  « Transmettre, pour quoi faire ? » a offert aux participants une séquence illustrant parfaitement ce dialogue pluraliste qui réunit des jeunes, aux pratiques et sentiment religieux divers, autour de textes fondamentaux de la torah. À l’occasion du 70ème anniversaire de la création de l’État d’Israël, NOÉ ne pouvait que fêter ce symbole en dédiant une bonne partie du chabbat à ce qui reste « un marqueur identitaire générationnel important » commente Myriam Fedida, responsable du FSJU-Israël, invitée tout le week-end pour présenter le formidable champ d’action, souvent méconnu, du FSJU en Israël. C’est à travers la table ronde « Regards croisés sur Israël », préparée et modérée avec professionnalisme par Oren Giorno, responsable Jeunesse du MJLF, que Arié Elmaleh (en charge du pôle formation du Magen David Adom ), Daniel Benhaïm (directeur de l’Agence Juive), Jonathan Hefetz (Shaliah de l’Hashomer Hatzaïr) et Hadas Nir (Diller Teen Fellows) de choix ont narré à travers leurs parcours intime et professionnel. Dimanche matin, les participants ont eu la chance de choisir entre 3 master-class de qualité : Steve Suissa, comédien et metteur en scène reconnu, a demandé à chacun de ses stagiaires de se raconter à sa manière sur le plateau, Vic Demayo, a appris aux apprentis cinéastes à distinguer les différents genres de films et en décrypter les contenus. Enfin, Amos Oren, comédien et metteur en scène israélien, a donné des cours d’impro « In Ivrit ». Le séminaire NOÉ s’est conclu avec une intervention de plusieurs personnalités (dont Ariel Goldmann, Gaby Bensimon, Laetitia Fusco, Sacha Gozlan et Claude Moreno) venues saluer la jeunesse et les inciter à s’engager toujours plus.