Enseignement

Objectifs et missions

Le FSJU s’est donné pour obligation morale de renforcer l’identité juive et d’accompagner les associations et les partenaires dans cette mission.
199 programmes soutenus dans toute la France sont dédiés à la culture, la vie associative et communautaire, les écoles et la jeunesse pour un montant
de 2,7 millions d’euros.

Le Fonds Social Juif Unifié fédère et coordonne l’ensemble des établissements scolaires privés du réseau de l’enseignement juif en France.

Tout en renforçant l’identité particulière de chacun, il développe une identité de réseau au niveau national par des projets communs et l’adhésion à une Charte Qualité. Il est, à ce titre, l’interlocuteur unique des pouvoirs publics sur tous les sujets en lien avec l’enseignement privé. Il siège au Ministère de l’Education nationale à la commission d’octroi de contrats, au comité de pilotage national de l’enseignement privé. Il négocie avec chaque académie la répartition des contrats de l’enseignement privé.
Il est le garant des droits et des devoirs de l’école juive. Il veille à la conformité des établissements dans leurs engagements liés au contrat d’association avec l’Etat. Il est médiateur dans les différends qui peuvent survenir entre les établissements et l’administration de l’Education nationale.

Il accompagne les structures dans leur développement stratégique.

L’observatoire national de l’école juive du FSJU mène chaque année des enquêtes quantitatives et qualitatives sur l’évolution des écoles juives, des effectifs et des déplacements de populations, des niveaux d’encadrement, des bâtiments, de la réussite aux examens… De plus, ponctuellement des enquêtes sont conduites sur des problématiques liées à l’avenir de l’école juive, la violence scolaire, le niveau d’informatisation, l’accueil des enfants handicapés et la prise en charge de l’échec scolaire… Cet ensemble d’informations et d’analyses permet aux dirigeants des écoles ou des réseaux d’écoles de prendre des décisions pour l’avenir de leurs structures.

Il participe au déploiement de l’immobilier scolaire dans le cadre de la Fondation Gordin.

L’immobilier scolaire est un paramètre important de la vie scolaire. Il faut veiller à la conformité des bâtiments, mais aussi à leur adaptation
par rapport à la demande. La Fondation Jacob et Rachel Gordin créée en 2008 et qui regroupe les grandes fondations juives françaises, mène un programme d’agrandissement, de modernisation et de mise aux normes des bâtiments scolaires de la communauté juive qui n’est pratiquement pas financé par les pouvoirs publics.

Il met en œuvre la formation des cadres de l’éducation formelle, dans le cadre du CAMPUS FSJU.

Depuis la création en 1993 de l’Institut André et Rina Neher, depuis intégré dans le Campus FSJU, la formation initiale et continue des enseignants et des cadres éducatifs de l’école juive est orchestrée par le FSJU.
La grande majorité des Professeurs des Ecoles, des structures de Maternelle et de Primaire sous contrat, sont issues de cette structure. Les enseignants de Kodech sont également le public de prédilection de cette offre de formation.

Il participe à l’amélioration de la qualité de l’enseignement.

Depuis 20 ans le CJPP produit des supports pédagogiques pour l’enseignement dans les écoles juives , en histoire, en pensée juive, en Hébreu. Ainsi le premier manuel d’hébreu pour les classes de première et de terminale a été édité en juin 2014, en partenariat avec le réseau national de recherche et de production pédagogique (CANOPé). Il permettra aux élèves de préparer le Bac dans des conditions optimales.

Il accompagne financièrement les mutations et les projets de l’école juive grâce aux dons collectés par l’AUJF.

Les aides financières décidées par les Conseils d’Orientation Budgétaires(COB)du FSJU soutiennent des projets visant l’amélioration de la qualité de l’enseignement, des conditions d’accueil et de la formation des maîtres . Il veille à l’accueil de tous les élèves dans les cantines scolaires par l’attribution des bourses Latalmid.
Le FSJU accorde chaque année un millier de bourses cantines aux familles les plus défavorisées pour qu’aucun enfant ne soit lésé, lors du repas de midi à l’école, du fait de la situation économique de ses parents.

Il lutte contre l’échec scolaire avec le dispositif « Main dans la Main » pour réussir.

La mission de l’école étant la réussite scolaire du plus grand nombre, le FSJU a mis en place un dispositif complémentaire à celui de l’école pour accompagner les élèves en difficulté passagère ou durable.